Illustration
Claude Ribieras

Portrait de Claude Ribieras : formateur sur la commande publique et l'environnement territorial

Catégories
Formations

L'Aric poursuit sur sa lancée et continue d'étoffer son réseau de formateurs pour répondre aux attentes des futurs élu.e.s. Gros plan sur Claude Ribieras, nouvel intervenant sur la commande publique et l'environnement territorial.

Présentez-nous votre parcours
Je suis aujourd'hui directeur général adjoint des services  mutualisé de Saint-Brieuc Armor Agglomération et de la ville de Saint-Brieuc. De formation supérieure en bâtiment puis en urbanisme, j'ai eu la chance pendant 30 ans de faire de la conduite de projets dans différents domaines tels que des aménagements d'espaces publics, complexes sportifs, culturels, sociaux tout en manageant des services et des directions. Nous avons la chance d'avoir un métier passionnant avec de vrais challenges en accompagnant au mieux les élu.e.s dans leurs décisions.

Comment avez-vous connu l'Aric ?
J'ai connu l'Aric par Christian Urvoy (ancien président de l'Aric) et par Michel Morin (membre du comité de rédaction) que j'ai eu comme DGS à Langueux. L'envie d'intervenir auprès des élu.e.s m'intéressait depuis quelques mois. La rencontre avec Valérie Autissier, la directrice m'a complètement séduit quant à l'approche et la philosophie des formations qui sont envisagées. Nous ne sommes pas seulement sur un apport théorique mais surtout plus dans l'animation et les échanges avec les élu.e.s.
 

Quelles formations allez-vous réaliser à l'Aric, après les municipales ?
Je suis préssenti pour l'instant pour intervenir dans 2 domaines. Tout d'abord  la commande publique :  il est important que les élu.e.s puissent fixer leurs orientations en matière d'achat. Il s'agit de leur faire connaître un minimum de bonnes règles pour les aider à mieux maîtriser cela. Ensuite, l'intercommunalité et plus précisément, comment les élu.e.s municipaux, intercommunaux, agents et cadres territoriaux peuvent avoir une approche collaborative et respectueuses pour favoriser la réussite de projets sur le territoire de l'intercommunalité. Avec les différentes réformes, les élu.e.s municipaux se sont beaucoup sentis dépossédés. Il est nécessaire de mettre en place des méthodes permettant une approche collaborative et des échanges constructifs sur des projets portés, soit par l'interco, soit par une commune.
 

Qu'allez-vous changer pour les nouvelles formations ?
Je pense qu'il faut être d'abord un animateur en privilégiant à plusieurs moments les échanges (en sous-groupe ou en groupe) afin d'amener les élu.e.s sur ce qu'ils souhaitent pratiquer en fonction de leur projet de territoire. Mon expérience me permettra d'illustrer par des exemples réussis ou non avec un minimum d'apport théorique et réglementaire. J'aurai un contenu de fond qu'il faudra adapter en fonction des attentes prioritaires des élu.e.s présents en formation.

 

 

 

Propos recueillis par Audrey Gaborel

 

 

 

Voir toutes nos actualités...